Prémontrés
nous rejoindre
blancles Prémontrés?blancactivitésblancblanctextes récentsblancliens
     

Image
Activités

lignes  

Notre coeur n’était-il pas brûlant en nous tandis qu’il nous parlait sur la route et qu’il nous faisait comprendre les Écritures ? (Lc 24,32)

“Quel gars heureux et profond! Il bat mes grands frères au tennis, est écouté de tous quand il raconte ses aventures du Congo, son pays d’adoption; et quand il prie c’est comme s’il parlait à son ami de vie!” Voilà comment je vous aurais décrit mon oncle missionnaire prémontré, alors qu’il logea chez nous pendant six mois. J’étais adolescent, il m’a fasciné et façonné. J’ai voulu suivre ses traces et voilà que j’entre à l’abbaye de Tongerlo pour devenir comme lui missionnaire au Congo. Je devins novice en août 1956. Je prononçai mes voeux perpétuels en 1961. Je fus ordonné prêtre en avril 1963. Comme il régnait un désordre total au Congo vu la guerre d’indépendance, le supérieur m’envoya pour deux ans étudier à Rome.

Quand je revins à l’abbaye, le supérieur me demanda si je voulais bien aider pour quelques mois le prieuré au Canada. Je vins donc à St-Bernard-de-Lacolle avec la conviction que ma visite au Canada serait de courte durée. On me demanda d’épauler un confrère qui animait une maison à Montréal où des jeunes québécois cheminaient dans leur foi tout en suivant des cours au Collège Notre-Dame. J’ai embarqué dans ce projet ... et j’ai découvert ma voie: témoigner aux jeunes de l’amour du Seigneur. Dieu a confiance en eux et moi je puis le leur dire avec un enthousiasme amoureux.

L’année suivante on m’a envoyé aussi à l’école Jacques-Leber où je fus heureusement surpris de la collaboration très efficace de mes collègues éducateurs. Ensemble nous formions une équipe du tonnerre. Plus tard j’ai été transféré à la polyvalente La Magdeleine où j’ai été membre d’une équipe de pastorale dynamique et passionnante. Quel plaisir que de découvrir année après année les défis que les jeunes affrontaient. Et nous leur proposions de voir Jésus présent et vivant dans ces défis de la vie. Ma mémoire bourdonne encore de toutes les découvertes que les jeunes firent à travers les camps, rencontres de groupes, dialogues personnels et adorations silencieuses. Que la vie devient plus belle alors qu’on laisse le Seigneur y ouvrir des horizons nouveaux...

Une expérience à la paroisse de Delson me fit comprendre que des jeunes entre eux parlent de leur lien avec Jésus, mais se taisent devant leur parents. Cela est vrai aussi pour les parents. Alors pourquoi ne pas regrouper les forces vives entr’elles: une équipe de jeunes partage à côté d’une équipe d’adultes. Ce principe fut mis en action à l’école Antoine-Brossard, mais nous ne pouvions pas assez unir les jeunes et les adultes pour la deuxième partie de l’Eucharistie. Au monastère par contre depuis 1983 nous expérimentons ce dialogue missionnaire de personnes de même génération. Pendant l’année scolaire, les jeunes, les adolescents, les jeunes-adultes et les adultes se regroupent pour se communiquer leurs expériences de Dieu. Ensemble, après, nous louons le Seigneur de cette riche présence, la sienne et celle de nos frères et soeurs. La célébration dominicale de ce groupe de familles venant chaque semaine, est aussi la célébration de notre communauté prémontrée le dimanche. Merveille de partage! Oui, d’année en année les chrétiens s’exclameront “Notre coeur n’était-il pas brûlant en nous tandis qu’il nous parlait en route et qu’il nous faisait comprendre les Écritures!”
Entre temps j’ai été professeur pour les adultes au Cégep et plus tard à l’Université. Actuellement j’accompagne spirituellement différentes personnes à l’Institut “Le Pèlerin”. C’est un autre aspect passionnant de l’entraide entre chrétiens.

BRACKENIERS Charles (Karel)
brackkprem@hotmail.com

Pierre Beaudry • Vincent BelandepameNormand Bessette
Charles Brackeniers 
Demers Stéphane
Oligny PierreProulx Michel

 

 
   

Les Prémontrés de Saint-Constant
Québec, Canada
www.premontre.ca