Textes récents
nous rejoindre
blancles Prémontrésblancactivtésblanctextes récentsblancliens
     

Image

Artisans de Paix
Denise Lamarche

Saint : Éveilleur
Charles Singer

La première découverte de la tendresse et de l'intimité
Solange Lefebvre-Pageau

Le bonheur
Charles Singer

Saisons

En mémoire de nos ancêtres
Denise Lamarche
Prières en gerbes

La rentrée (Catéchèses et liturgies au rythme de l’année)

Carême 2016

Noël de Marie

Qu’est-ce que c’est être Prieur?
Michel Proulx

Se mouvoir vers le Christ

Servir la vie à Pâques
Revue Chemins de Pâques

Jusqu’au bout
Revue Chemins de Pâques

Un amour porté par un grand désir

Une étoile nouvelle éclaira la terre
Saint-Augustin

Poème face à la mort
Saint-Augustin

La prière de C. Rochedieu

Le vraie Amour de René Pageau

Le prêtre d’aujourd’hui, doit-il toujours espérer ou avoir des doutes? Vincent Belandepame, O.Praem.

50 ans de vie presbytérale dans la communauté prémontrée

Mère de l'avenir
Prière de Jean-Paul II

Petit guide touristique religieux
Chapelle du monastère des Prémontrés

Spiritualité prémontré
temps du carême

Si c'était vrai?
Poème de Noël

Expérience de pentecôte (chapitre 2012)

Fondation de prémontré

La lectio divina

La liberté
Maurice Zundel

Marie, image de l'Église

La Mission de l’Ordre de Prémontré

Témoignage de frère Vincent

Revue Prémontré
(2008-2009)

lignes  

Le prêtre d’aujourd’hui, doit-il toujours espérer ou avoir des doutes sur un éventuel changement spirituel au sein de notre société?

Par Vincent Belandepame, O.Praem.

Vincent Belandepame


L’être humain, avait reconnu Aristote est un « zoon politikon » autrement dit un « animal politique », c’est-à-dire un être social. Cette affirmation implique la socialité naturelle de l’être. Cette socialité s’explique du fait que depuis l’origine l’être humain appartient à la société et il a besoin d’elle. On ne peut pas imaginer un être seul qui vivrait comme être, il a besoin d’aide. Ladite aide que la société peut apporter à chaque individu, c’est de le construire dans sa totalité, en le construisant ainsi, il sera de ce fait en relation à l’intérieur de lui même, en relation avec la nature, avec tous les humains et avec la source de la vie qui l’anime et anime toute l’humanité. Cette source de la vie c’est DIEU. Ceci pour dire que la personne a besoin de Dieu pour atteindre sa destinée. Mais comment peut-elle atteindre sa destinée s’il n’y a personne pour le guider ?

De nos jours, le prêtre est la personne capable de révéler la source de la vie qui est Dieu à chaque personne et à toute l’humanité, ceci fait partie de sa mission. Qui est-il alors, pour accomplir cette mission? Il est important de reconnaître que le prêtre n’est pas un extra-terrestre ou un homme tombé du ciel. Il est tout simplement un homme mis à part au sein du peuple de Dieu, mais il n’est pas séparé de ce peuple. Il est au service de l’Évangile et sa mission revêts trois aspects: prophète, prêtre et roi. L’accomplissement de ces triples fonctions est pour lui un moyen pour arriver à la sainteté. De ce fait, le prêtre de notre temps reconnaît avant tout que sa mission, est d’annoncer l’Évangile à tous les humains. En faisant cela, il accomplit ainsi l’ordre du Seigneur qui dit: « allez par le monde entier, prêchez l’Évangile à toute la création» ( Mc 16, 15). Dans sa mission, le prêtre agit in persona Christi, en la personne du Christ.

Qu’est-ce qui peut l’aider à bien accomplir sa mission? Plusieurs choses peuvent l’aider à bien accomplir sa mission. Mais dans toutes ces choses la plus importante est la prière. C’est pourquoi, le prêtre organise sa vie de prière afin qu’elle comprenne: une célébration eucharistique quotidienne, la confession régulière, la liturgie des heures, la lectio divina, des moments de silence, le chapelet, des récollections périodiques et une retraite annuelle. Certes, c’est un homme de contemplation. Il contemple pour mieux partager. Car, sans contemplation on ne peut rien partager aux autres. Dans sa mission, le prêtre est un rassembleur et non un diviseur. Comme pasteur il rapproche tout le monde autour de lui, de telle sorte que personne ne se sente étranger. Ce rassemblement, il le fait non en son nom mais au nom du Christ. Comme le bon berger, il veille sur ses brebis. Parce que de nos jours plusieurs dénominations chrétiennes se présentent à nos frères et soeurs comme le véritable témoin de Jésus Christ. Tous confessent qu’ils sont les disciples du Seigneur, mais ils ont des opinions différentes. Ils suivent des chemins divers, comme si le Christ lui-même était divisé. Cependant, il est certain qu’une telle division s’oppose ouvertement à la volonté du Christ.

Étant donné que le prêtre d’aujourd’hui vit dans une société qui change tous les jours, une question se pose: doit-il toujours espérer ou avoir des doutes sur un éventuel changement spirituel ?

D’un côté, quelque soit la sécularisation de la société moderne, le prêtre reste avant tout un éveilleur de la foi dans le monde d’aujourd’hui. Dans son ministère il accueil les fidèles, les écoute, les aide à juger par eux-même plutôt que de leur imposer son jugement. Il ne se présente pas devant eux comme quelqu’un qui veut les endoctriner, car la foi ne s’impose pas, elle se propose. De l’autre côté, le prêtre de notre temps est conscient que les personnes aujourd’hui vivent dans un monde moderne, où: les églises se ferment chaque année, des nouvelles sectes et des religions différentes voient le jour, des institutions publiques sont devenues laïques, toutes sortes des critiques négatives sur l’Église s’entendent de toutes parts, l’athéisme fait de plus en plus de ravage, l’individualisme s’installe, les loisirs prennent beaucoup de places, et bien d’autres choses. Malgré toutes ces réalités, le prêtre voit chez certaines personnes ce profond désir de Dieu. Ces personnes ont faim, elles ont soif d’écouter la Bonne Nouvelle de Dieu.

Sans aucun doute, le prêtre d’aujourd’hui a un grand défi à rélever au sein de la société. Malgré cela, il est appeler à garder espoir et confiance, tout en posant son regard sur le Christ, lui qui est le maître de la mission. Dans son champ pastoral, il amène les fidèles à croire en Jésus-Christ, il essaye de leur donner une nouvelle image de l’Église. Sur ce, il adapte son vocabulaire pour rejoindre les fidèles et provoquer en eux un certain cheminement spirituel. Une autre action importante que le prêtre d’aujourd’hui essaye de valoriser c’est la prédication de la parole de Dieu. Concernant celle-ci, le prêtre prépare ses homélies, afin qu’il révèle aux personnes la Bonne Nouvelle de Dieu à partir de ce qu’elles vivent. Certes, le prêtre d’aujourd’hui est appelé d’abord à éveiller sa foi personnelle, à faire un recyclage personnel, en suit à éveiller la foi de ses fidèles.

Bibliographie
Aristote, Politique, Trad. De Jean Aubonnet, Paris, Belles Lettres, 1991.
Michel, Quoist, Construire l’homme, Paris, les Éditions Ouvrières, 1997.
Paul VI, Décret sur le ministère et la vie des prêtres, Rome, 1971.
Congrégation pour le clergé, Directoire pour le ministère et la vie des prêtres, 1994.
Jean-Paul II, Avec vous je suis prêtre, Nouan-le-Fuzelier, Éd., des Béatitudes, 2009.

 

 
   

Les Prémontrés de Saint-Constant
Québec, Canada
www.premontre.ca