Textes récents
nous rejoindre
blancles Prémontrésblancactivtésblanctextes récentsblancliens
     

Image

Artisans de Paix
Denise Lamarche

Saint : Éveilleur
Charles Singer

La première découverte de la tendresse et de l'intimité
Solange Lefebvre-Pageau

Le bonheur
Charles Singer

Saisons

En mémoire de nos ancêtres
Denise Lamarche
Prières en gerbes

La rentrée (Catéchèses et liturgies au rythme de l’année)

Carême 2016

Noël de Marie

Qu’est-ce que c’est être Prieur?
Michel Proulx

Se mouvoir vers le Christ

Servir la vie à Pâques
Revue Chemins de Pâques

Jusqu’au bout
Revue Chemins de Pâques

Un amour porté par un grand désir

Une étoile nouvelle éclaira la terre
Saint Augustin

Poème face à la mort
Saint Augustin

La prière de C. Rochedieu

Le vraie Amour de René Pageau

Le prêtre d’aujourd’hui, doit-il toujours espérer ou avoir des doutes? Vincent Belandepame, O.Praem.

50 ans de vie presbytérale dans la communauté prémontrée

Mère de l'avenir
Prière de Jean-Paul II

Petit guide touristique religieux
Chapelle du monastère des Prémontrés

Spiritualité prémontré
temps du carême

Si c'était vrai?
Poème de Noël

Expérience de pentecôte (chapitre 2012)

Fondation de prémontré

La lectio divina

La liberté
Maurice Zundel

Marie, image de l'Église

La Mission de l’Ordre de Prémontré

Témoignage de frère Vincent

Revue Prémontré
(2008-2009)

lignes  

Marie, image de l'Église

L'Église primitive avait au milieu d'elle la mère de Jésus. Au temps des apôtres on parle de plus en plus d'elle. Ce n'est pas un hasard si les évangiles de Luc et de Jean, les derniers en date, la nomment aux moment décisifs.

Elle avait déjà symbolisé le peuple d'Israël à l'Annonciation. À la Pentecôte elle est présente, signe du nouveau peuple de Dieu. La Femme qui, après les douleurs de l'enfantement, ne pense plus à ses souffrances (Luc 2, 35. Jean 19,25).

L'Église dont Marie est ainsi l'image, c'est nous. De ce point de vueMarie, la sainte Vierge est notre soeur. Mais l'Église est en même temps pour chacun de nous une mère à nos côtés. Dans cette perspective, Marie, personnification vivante de l'Église, est notre mère.

Nous pouvons nous adresser à elle en toute confiance, si cela nous aide à redécouvrir et à atteindre Jésus-Christ. La vie du peuple de Dieu en Orient comme en Occident a prouvé que c'était en effet un chemin vers le Seignueur. Le croyant entend Jésus lui dire : « Fils, voici ta mère. » Qu'il n'oublie pas la suite : « Mère, voici ton fils. » Marie aime les enfants de l'Église. Le salut n'est pas seulement plus sublime, il est aussi bien plus humain que nous ne pensons.

Texte tiré de Introduction à la foi catholique p. 276-277; traduction française de l'ouvrage néerlandais De nieuwe katechismus

 

 
   

Les Prémontrés de Saint-Constant
Québec, Canada
www.premontre.ca